Musique et littérature de l’imaginaire

October 2, 2019

Objet d’inspiration que l’auteur écoute tout en composant son roman ou personnage marquant de son livre, la musique a toujours eu un lien étroit avec la littérature.Oui, mais quelle genre de musique, me demanderez-vous ? En fait, tous les genres sont représentés en littérature de l’imaginaire : rock, opéra, blues, classique vous en trouverez pour tous les goûts et toutes les couleurs.Dans cette présentation forcément subjective et forcément non complète – n’hésitez pas à l’étoffer avec vos propres idées – nous présentons aussi bien des auteurs classiques tels que Robert Silverberg, J. G. Ballard, Jack Vance et Bruce Sterling que des voix plus récentes comme G.R.R. Martin, Christopher Priest, Patrick Rothfuss et Terry Pratchett. Chacun a apporté sa sensibilité et son approche au sujet qui en développant une uchronie, qui en privilégiant le voyage dans le temps ou une envolée poétique et musicale. Tout le monde se souvient, par exemple, de la lente rotation des satellites dans 2001 l’Odyssée de l’espace de Kubrick sur fond de Beau Danube Bleu de Strauss :En avant, la musique !Des anthologies et des nouvellesRock Stars : anthologie chez NestiveqnenIllustrée par Caza, cette anthologie autour de la musique met en scène des légendes du Rock ou s’inspire des paroles de groupes célèbres tels que The Offspring, Pink Floyd, The Ramones, Elvis Presley, Genesis ou The Sisters of Mercy. Bardes et sirènes : Anthologie chez MnémosBardes et Sirènes se place sous le signe de la musique, du conte et du merveilleux. Amours idéales ou déçues, bardes voyageurs, roublards ou arnaqueurs, sirènes fantastiques, retorses ou d’une humanité troublante, des dizaines de rencontres et de coups de théâtre vous attendent.Alternative Rock : Anthologie chez GallimardDans les entrailles d’un paquebot transformé en palace, deux hommes pleurent la mort d’un de leurs amis en écoutant le douzième album des Beatles… qui n’a jamais existé. À l’atterrissage de son avion, Buddy Holly ne sait pas qu’il va participer au plus grand concert de sa vie. Elvis le rouge restera dans les mémoires comme l’un des plus grands chanteurs de rock et l’un des syndicalistes les plus charismatiques. Revenu d’entre les morts, Jimi Hendrix se paye une dernière virée avec un de ses roadies. Difficile de trouver un boulot quand on s’appelle John Lennon et qu’on a quitté un groupe qui a, par la suite, connu un certain succès : les Beatles.Des testes composés par de grands noms de la SF anglo-saxonne, des spécialistes de la dystopie ou autre fantasy fantastique comme Michael Moorcock, Walter Jon Williams, Michael Swanwick, Ian R. MacLeod ou autre Stephen Baxter.Océaniques – Intégrale raisonnée des nouvelles – Mortelles ritournelles de Greg Egan au BélialMichael Underwood, consultant en musique créative pour l’Usine à Inspiration, ne put s’empêcher de jeter un œil discret à sa montre. Il lui restait encore du travail pour la campagne Hy- persoft, laquelle se devait d’être terminée le jour même, et l’après-midi filait déjà. Underwood écou- tait John Halbright depuis vingt minutes. Il ne savait toujours pas en quoi ce que présentait le président de la Société de Neurocartographie appliquée « était la plus belle mine d’or publicitaire depuis que le Département du Trésor avait accepté de vendre des emplacements à hologrammes sur le billet de dix dollars »Dans cette nouvelle, Egan aborde le thème de la musique formatée pour les masses, utilisée pour manipuler le cerveau humain.Mozart en verres miroirs de Bruce Sterling chez GallimardL’ouvrage est une anthologie composée de douze nouvelles recueillies par Bruce Sterling et constituant un quasi-manifeste du mouvement Cyberpunk. 2 nouvelles appartiennent au thème musical : « Rock Toujours » de Pat Cadigan, un récit complètement barré mettant en scène une boite à rythme humaine dans le milieu du rock underground et la nouvelle éponyme de Bruce Sterling et Lewis Shiner qui utilise le voyage dans le temps pour infester une cité du 18e siècle de Rock’n Roll. Les musiciensLe dernier chant d’Orphee de Robert Silverberg chez ActuSFOn dit qu’il pouvait, par son chant, charmer les animaux et les arbres, sa voix fit chavirer les sirènes elles-mêmes. Mais son coeur appartenait à Eurydice, et lorsque la mort vint la lui ravir, Orphée se présenta aux portes des enfers, armé de sa seule lyre, afin de reprendre à Hadès l’âme de sa bien-aiméeUne réécriture épique du mythe d’OrphéeLe nom du vent de Patrick Rothfuss chez BragelonneOn y rencontre Chroniqueur, jeune scribe et grand biographe de renom, lequel se fait sauver de l’attaque d’une créature arachnide terrifiante par l’aubergiste d’un petit village reculé et perdu. Mais Chroniqueur ne se laisse pas berner par l’apparente banalité de l’aubergiste qui dit s’appeler Kote, d’autant qu’il a fait le déplacement exprès pour lui. Il s’agit de Kvothe, célèbre arcaniste, musicien légendaire et tueur de roi. Chroniqueur veut son histoire à tout prix, même si cela doit lui coûter trois jours de sa vie overbookée de biographe super connu, même si d’habitude, une journée suffit pour quelqu’un d’aussi jeune que Kvothe, même s’il avait des choses à faire et même s’il doit endurer la présence inquiétante de Bast, l’étrange ami et apprenti de Kvothe..La mort peut danse de Jean Marc Ligny chez Denoël1181, sur une falaise d’Irlande, la poétesse et prophétesse Forgaill est brûlée vive, accusée de sorcellerie… Huit cents ans plus tard, Bran et Alyz, un couple de musiciens, s’installent dans un manoir datant du XIIe siècle. Sous le nom de La Mort peut danser, ils donnent des concerts dont le succès va grandissant, probablement à cause de la puissance surnaturelle qui anime la voix d’Aliz. Inspiré des légendes celtiques, riche des couleurs et de la beauté sauvage de l’Irlande, ce roman renouvelle magistralement le thème de la possession.Un brillant hommage au groupe Dead can dance.La Fantasie des siècles d’Elizabeth Haydon chez PygmalionMi-femme, mi-esprit, la jeune barde Rhapsody est aussi magicienne : son art du chant lui permet de se fondre à volonté dans les paysages, de soigner les blessés mais aussi de tuer. Elle a également le pouvoir de changer la réalité en renommant les individus et les objets. Elle est enlevée par deux êtres aux pouvoirs équivalents.Une symphonie magnifique qui conduit les personnages vers la découverte d’un nouveau monde et la conquête d’un empire.La transe du crystal d’Ann McCaffrey chez PocketL’apprentie-chanteuse Killashandra Ree, après une cruelle désillusion va se rabattre sur la carrière aussi mystérieuse que dangereuse de Chanteuse-Crystal. On se retrouve alors plongés sur une planète étrange source de cristaux aux propriétés uniques que seuls quelques spécialistes hyperqualifiés peuvent recueillir au péril de leur vie et de leur chant.La Ballade de Pern d’Ann McCaffrey chez PocketLa série raconte à diverses époques la survie des colons de la planète Pern face à la menace des Fils. La nature féodale de la société décrite inscrit le cycle dans le sous-genre aux contours flous de la science fantasy. La guilde des harpistes y tient un rôle très important de transmission du savoir.Et aussi : Le vaisseau qui chantait d’Anne Mc Caffrey chez PocketLe roi des rats de China Mieville au FleuveLondres, années 90. Un soir, alors qu’il rentre chez lui, Saul Garamond découvre le cadavre de son père. Accusé par la police, il est bientôt emprisonné. Surgi de nulle part, un personnage étrange se présente alors comme le Roi des Rats… et l’oncle de Saul. Peu à peu, il révèle à Saul ses origines animales et l’héritage qui est le sien. Commence alors la métamorphose, mais le temps presse : un tueur fou est sur les traces du Roi des Rats et de son nouveau protégé, un joueur de flûte prodige qui a déjà envoûté les amis musiciens de Saul. Jusqu’à ce que mort s’ensuive…Une relecture sans concession d’un célèbre conte de fées. Le RockAccros du roc de Terry Pratchett chez L’AtalanteSuzanne avait la Mort dans sa famille. Et il est difficile de grandir normalement quand votre aïeul monte un cheval blanc et manie la faux, surtout quand vous devez reprendre l’affaire familiale pour cause de vacance et que tout le monde vous tient pour la « fée des dents ». Bien plus difficile encore quand il s’agit d’affronter la nouvelle musique – une vraie drogue – qui a fait irruption dans le Disque-monde. Elle n’obéit à aucune loi. Elle transforme les gens. On l’appelle la « musique de rocs ».Le Rock revisité par Terry Pratchett donne un livre plein d’humour et de fantasy !Le temps du twist de Joël Houssin chez Denoël.C’est l’anniversaire d’Antonin. Il a 16 ans. Comme ses congénères, il doit consommer de l’alcool en permanence pour échapper à un virus qui transforme les gens en zombies. Cette existence n’étant pas des plus marrantes, il décide qu’après avoir -enfin – goûté aux joies du sexe, il se suicidera. Mais voilà que la soirée d’anniversaire organisée par ses amis prend soudainement une tournure inattendue : ils se retrouvent tous à Londres, en 1968, peu avant le tout premier concert des Led Zeppelin. Seul hic … Led Zeppelin n’est pas à l’affiche. Va s’en suivre toute une série de péripéties, de voyages dans le temps, de paradoxes temporels, de beuveries, de rencontres insolites pour comprendre ce qui s’est passé et tout remettre à sa place.Grand Prix de l’imaginaire 1992Armageddon rag de George R. R. Martin chez GallimardLe Nazgûl, un groupe de rock mythique de la fin des sixties, aurait pu devenir l’égal des plus grands si son chanteur, Patrick Hobbins, n’avait pas été abattu par un tireur inconnu lors du concert de West Mesa. Le Nazgûl dont l’ancien imprésario vient d’être assassiné. Le Nazgûl a décidé de se reformer après vingt ans de silence et part en tournée pour faire résonner à nouveau le » rag de l’Armageddon « . Mais, dans l’ombre, on les manipule, et les forces des ténèbres comptent bien utiliser leur » musique à réveiller les morts » pour donner le signal de l’apocalypse.Mélange de thriller, de road-movie et de roman fantastique, un livre détonnant écrit par le talentueux George Martin de Game of Thrones.Outrage et rébellion de Catherine Dufour chez Denoël2320, ouest de la Chine. Les élèves de la très chic pension des Conglin s’ennuient dans leur prison dorée. Marquis, le plus enragé d’entre eux, se révolte brusquement : il invente, ou plutôt réinvente, une musique pleine de colère qui va fédérer tous les élèves contre les surveillants. Fuyant la répression qui s’abat sur les Conglin, Marquis se réfugie dans les sous-sols de Shanghai où l’attendent l’amour et la guerre.Le Rock s’est brûlé les ailes à la fin des sixties ; le punk s’est dilué dans l’héroïne avant d’avoir pu faire la peau de Ronald Reagan et de Margaret Thatcher … Est-ce que la musique de Marquis sera assez puissante pour renverser la dictature qui écrase Shanghai ?Fugues de Lewis Shiner chez DenoëlRay Shackleford, réparateur de matériel hi-fi, se noie dans l’alcool et la musique.Il tente d’oublier une vie de couple chaotique et les brimades de son père. A la mort de ce dernier, sa vie bascule. Il se découvre un don singulier : il a le pouvoir de se projeter dans l’univers de ses groupes de rock favoris, d’enregistrer des versions inédites de leurs chansons. Poussé par Graham Hudson de Carnival Records, il accepte d’enregistrer l’album mythique et inédit des Doors : Celebration of the Lizard.Roman initiatique et magnifique hommage au rock des années 60 à 70.Rêves de gloire de Roland C. Wagner chez l’AtalanteC’est un roman uchronique se déroulant suite à une guerre d’Algérie alternative. Le Général de Gaulle est mort durant l’attentat du Petit Clamart et le roman en déduit les conséquences politiques, sociales et culturelles sur la France. La musique et les drogues psychédéliques sont les thématiques au cœur de ce roman (la Gloire est un nom utilisé pour désigner le LSD).Il s’agit du dernier roman de l’auteur, Roland C. Wagner étant mort l’année suivante. C’est aussi son ouvrage le plus récompensé.L’inclinaison de Christopher Priest chez DenoëlCompositeur de musique renommé, Alesandro Sussken est né dans un pays en guerre, clos, dirigé par une impitoyable junte militaire. Parti au front, son frère Jacj n’est jamais revenu. Un jour, on propose à Alesandro une tournée de neuf semaines dans certaines îles de l’Archipel du Rêve, dont la volcanique Temmil, sur laquelle vit And Ante, un guitariste de rock qu’Alesandro considère comme un plagiaire éhonté.Sur le thème du double et de la nature graduelle du temps, Christopher Priest vogue sur ses thèmes privilégiés.L’électroniqueIntrabasses de Jeff Noon chez La volteElliot, un bassiste de vingt-cinq ans, rencontre un groupe de musique électro-acoustique : une chanteuse, une DJ, un batteur. Fasciné par leur talent brut de décoffrage, il découvre leur secret : une nouvelle méthode qui permet d’enregistrer le son sous forme liquide. Chaque morceau, conservé dans une sphère pleine d’un fluide épais, peut être remixé en le secouant.Le livre est accompagné par une bande-son qui suit les chapitres.Le Classique (si on veut !) Vermilion Sands de J. G. Ballard chez Le Livre de pocheVermilion Sands, a écrit J. G. Ballard, c’est la banlieue exotique de mon esprit.Désert, mer de sable, lacs fossiles, récifs de quartz. Paysage abstrait semblable à ceux peints par Dali ou Max Ernst.Vermilion Sands est une bizarre station balnéaire auprès d’un océan de sable. Avec son mal des plages, sa mélancolie d’arrière-saison. Avec ses milliardaires excentriques, ses artistes désœuvrés, ses belles et riches héritières désaxées, trompant leur ennui dans de morbides passe-temps.Vermilion Sands, où l’on écoute la musique des fleurs et le chant des sculptures, où les poètes se servent de machines à poésie, où l’on sculpte les nuages en avion, où l’on habite des maisons façonnées par l’inconscient de leurs habitants, où l’on porte des vêtements vivants… Space opera de jack Vance chez GallimardLa musique, dit-on, est universelle…C’est pour s’en assurer que Dame Isabel Grayce décide un beau jour, accompagnée d’une troupe d’opéra au grand complet, de quitter la Terre à bord du Phébus afin d’offrir aux multiples races extraterrestres de la Galaxie les ivresses de la Grande Musique. Objectif ultime : la planète Rlaru, dont la réputation mélomane a traversé le vide interstellaire.Petit bijou de space opera humoristique où Jack Vance joue avec les codes du genre. Pour approfondir :A lire = l’excellent article sur ActuSF où vous trouverez d’autres idées : http://www.actusf.com/spip/5-romans-musique-et-imaginaire.htmlSur le rock, le dossier du Cafard cosmique : http://www.cafardcosmique.com/Rock-et-SFA écouter :le podcast : Le chant des astres : Science fiction, les opéras de l’espace où vous pourrez écouter des extraits de BO utilisés par les films de SF. https://www.franceculture.fr/emissions/culture-musique/le-chant-des-astres-science-fiction-les-operas-de-l-espace-34La chanson française et la SF : http://forums.bdfi.net/viewtopic.php?id=238010 B.O. incontournables : http://www.pierrepapierciseaux.fr/blog/2014/06/02/top-10-bo-film-science-fiction/ A écouter et à voir :la page de Sci-fi Universe sur le thème musical qui fait le tour des films, des jeux, des séries, des cartes, des BD, etc. : http://www.scifi-universe.com/encyclopedie/univers-thematiques/69/musical

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents

October 2, 2019

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Retrouvez-nous